B36

Réponse à la question n°5 : Les vautours sont des charognards, ils mangent des dépouilles d’animaux. Leur présence dans nos pâturages est essentielle. Ils vont jouer le rôle d’équarrisseur naturel en débarrassant la nature des cadavres d’animaux. Chaque espèce de vautour consommer une partie différente, les os sont mangés en dernier par le gypaète barbu. En plus de son rôle de nettoyeur, les vautours ont la faculté de ne pas transmettre les microbes dont les cadavres sont porteurs, ils les éliminent. On dit que les vautours sont des « culs de sacs épidémiologiques ».

Vous dominez un des grands alpages historiques de Besse : « le Pichail ». Un bon pâturage doit avoir de la bonne herbe… et de l’eau tout au long de la saison.
Les anciennes zones fauchées encore plus éloignées en direction de la Savoie sont désormais aussi pâturées. Ce sont environ 400 vaches et 20 000 brebis, en provenance des Hautes Alpes et de Provence (plaine de La Crau) qui viennent en vacances sur la commune de Besse.


La zone protégée par des filets correspond aux captages d’eau potable des années 50. Il paraîtrait que ces sources, situées en partie haute de la montagne sont alimentées par les glaciers de grandes Rousses, grâce à des syphons.
Approchez vous au bord de la Salse, et admirez cet immense entonnoir, bassin de réception torrentielle remarquable.

Question n°6 : Vous allez pouvoir m’observer et m’admirer en allant en direction du sommet de la Quarlie. Je suis une fleur très rare, et protégée. J’adore être prise en photo, mais je ne dois pas être cueillie ! On m’appelle aussi la reine des Alpes. Une des aventures d’Astérix m’y est consacrée ! Qui suis-je ?

Pour en savoir plus sur les grands rapaces et admirer de très belles photos : https://www.enverguresalpines.com/